QUEANT
Monument aux morts

Localisation : A côté de l'église, à l'emplacement de l'ancien cimetière.

Conflits commémorés : 1914-1918, 1939-1945, Indochine

Texte complet de la dédicace :

1914-1918
Quéant à ses enfants morts pour la Patrie
Victoire

Rappel historique : Reconquis définitivement dans la nuit du 2-3 septembre 1918 par les 52e et 63e divisions britanniques.

Population de la commune en 1914 : 988
Nombre de militaires « Morts pour la France » durant la Grande Guerre : 26
Victimes civiles : 3

Population de la commune en 1940 : 730
Nombre de militaires « Morts pour la France » au cours de la guerre 39-45 : 3

Commune titulaire de la Croix de Guerre 1914-1918 (23 septembre 1920)

Liste des noms inscrits au monument aux morts :

BACHELET Louis
BAUDUIN Jules
BUCAMP François
CHOPIN François
COLLET Camille
CORNET Albert
CORETTE Augustin
COUPEZ Eugène (adjudant)
COUTANT Emile (capitaine)
DELOT Charles
DOUCHET Adolphe
DUCROND François
DUFLOS Jean-Baptiste (caporal)
DUPLOUY Félicien Vindicien
DUPLOUY Richard (caporal)
GUILMANT Eugène
HANOT Théodore
JESSUS Constant
LANCEL Arthur
LEMAIRE Charles
MORTIER Pierre
OUDOUX Louis
PONCHART Henri
ROUGE Gabriel (sous-lieutenant)
RUELLE Alphonse (lieutenant)
VERET Jean-Baptiste

Victimes civiles :
COUPEZ Louis
MANNECHEZ Louis
SEVRETTE Louis

Plaque au pied du monument :

1939-1945 
Morts pour la France
DELOT André (sergent)
FLAMENT Joachim (caporal chef)
SAUBAUX Georges (caporal chef)
JESSU Léon (soldat)
Victime civile
SAUBAUX Zénon

Indochine 
MAZURE Marc (lieutenant)


Lieux de mémoire :
Vitrail du souvenir de la Grande Guerre (dans líéglise Saint-Léger)
Plaque commémorative (dans la mairie) avec médaillon photographique :

Quéant reconnaissant à son instituteur adjoint
CORBET Albert, Mort pour la France le 6 avril 1915
au Bois La Dame (Meuse)
Il a bien mérité de la Patrie

Plaque commémorative (dans la mairie) :

Hommage des anciens élèves
à leurs camarades
Sergent DELOT André
Caporal chef FLAMENT Joachim
Soldat JESSU Léon
Morts pour la France

Plaque commémorative (dans la mairie) avec médaillons photographiques :
 

Augustin CORETTE, 5eRIT, Mort pour la France à Bruel le Sec (Oise) le 30 août 1918 à 44 ans - Regrets Eternels
Alphonse RUELLE, lieutenant 404e RI, tué au Chemin des Dames le 23 octobre 1917 à 29 ans
Adolphe DOUCHET, 4e RIT, Mort pour la France à Leysin (Suisse) le 3 août 1918 à 39 ans - Regrets Eternels
DUPLOUY Félicien, soldat 27eRI, Mort pour la France à Troyes le 5 octobre 1914 à 28 ans
OUDOUX Louis, soldat, Mort pour la France au combat d'Arfeuil le 1er octobre 1918
Gabriel ROUGE, 1894-1914, Esternay
VERET Jean-Baptiste, décédé à Verdun le 27 février 1916 à 36 ans
GUILMANT Eugène, soldat au 5e RI Art. Fort. Tué à Verdun le 24 juin 1915 à 32 ans
Charles DELOT, 149e RI, tué à Sommes-Suippes (Marne le 17 juillet 1918 à 35 ans - Regrets Eternels
Théodore HANOT, 55e RI, Mort pour la France à Dugny (Meuse) le 22 mars 1917 à 29 ans - Regrets Eternels
COUPEZ Louis, victime civile, Mort pour la France à Quéant le 1er août 1916 à 15 ans
François BUCAMP, 84e RI, tué à Vieil-Arcy le 15 novembre 1914 à 24 ans - Regrets Eternels
COUPEZ Eugène, adjudant 5e RIT, tué à Largitzen (Alsace) le 22 décembre 1916 à 42 ans
Jean-Baptiste DUFLOS, caporal au 96e RI, tué à Verdun le 26 août 1917 à 35 ans - Regrets Eternels

Queant Communal Cemetery British Extension. Contient les tombes de 180 soldats allemands et 3 soldats du Royaume-Uni tombés en mars 1918. Et le German extension qui contient les corps de 140 allemands, 4 russes, 10 britanniques enterrés par les allemands ; ainsi que 420 soldats allemands enterrés par les anglais. Quéant était tout proche de la ligne Hindenburg durant la Grande Guerre, à l'extrémité sud d'une ligne de défense mineure nommé Ligne Drocourt-Quéant.


Sources :
- Mairie de Quéant